« Viens, c’est fastoche ! »

Assurer la pérennité de l’entreprise via l’équilibre du triptyque de l’économique, du social et de l’environnemental, booster la marque-employeur, véritable levier de compétitivité et condition importante d’accès au marché comme le souligne encore une récente enquête signée par BPI France-PwC-ORSE[1], on ne présente plus la RSE : la Responsabilité Sociétale des Entreprises.

… au-delà des exigences règlementaires qui concernent les sociétés les plus importantes. Au-delà de la prise de conscience pour toutes les entreprises de prendre leur part dans l’atteinte des engagements de réduction des gaz à effet de serre et plus globalement des objectifs de développement durables, la question n’est plus du « si ? » ou du « quand ? » on doit s’emparer du sujet mais bien du « comment ? »

« J’y vais, mais j’ai peur… ! »

Un sentiment qui domine parfois au moment de se lancer dans une telle démarche, d’accélérer un plan d’actions ou de structurer l’ensemble des initiatives en lien avec la RSE déjà existantes.

Entre normes & labels, raison d’espérer & raison d’être, washing & bashing,… dur de s’y retrouver. Suivez le guide !


Chaque semaine, je vous accompagnerai étape par étape sur les principes fondamentaux de la mise en place d’une démarche RSE.

Premier épisode jeudi 2 avril ! Stay tuned!

[1] Enquête BPI/PwC/ORSE « RSE : La parole aux fournisseurs ! » 24/01/2020